Interviews Snowboard

INTERVIEW : Joonas Eloranta

Joonas Eloranta – 2018 Full Part

image

INTERVIEW JOONAS ELORANTA

R : What’s up Joonas? are you up to do an interview right now?

J : yeah lets do it!

R : where do you live? and how long have you been skating and snowboarding?

J : Currently my residence is in jyväskylä, which is about 3 hour drive north from helsinki.i’ve been skating and snowboarding since year 1999 or so.. so 14 years if i can count it right hehe!

R : How would you define the feeling you get in snowboarding and skateboarding? How often do you ride?

J :well i guess i could describe it as some kind of therapy for me. when i strap in or drop in, it’s like my mind gets empty you know… it’s the best feeling ever when you can do something you love and have always loved to do, and yet you’re still able to enjoy it after about 15 years!
R : yeah I know the feeling

J : yeah i know you know 😀

R : Do you think it helps you in everyday life , for your studies or for the relation with people?

J : I still tend to snowboard 5-6 times a week but i guess i don’t skate more than 3 times a week these days and definitely it doesn’t improve my everyday life. It’s the opposite (hahah)! During winter time i never see my friends or do anything besides snowboarding, which is quite boring actually. But it’s like when the sun is shining, i can’t think of doing anything else besides shredding!
During summertime it’s the best, because the whole lifestyle itself involves so many things around. like it’s more a lifestyle than just a hobby, which snowboarding seems to be time to time.

R : ok it’s some kind of addiction then ?

J : yeah i could describe my send a shred addict

R : Do you mean that snowboarding and skateboarding are two different way of life? So you are first of all a shredding addict and secondly a seasonal schizophrenic?

J : yeah i think they’re two different worlds. skating is more laid-back, more lifestyle-kind-of-hobby whereas snowboarding is more like that you dress up, go shredding, go home and undress -thing. Like it’s not as spontaneous hobby as skateboarding is. I’m not saying it’s all black and white, but generally speaking skateboarding is more laidback i think. Nevertheless i enjoy shredding more!

R : Talking about snowboarding do you think your craving of going riding is only cause you like it so much or also because you know you will get knew filming from it. Is that what is pushing you more and more?

J : It’s because i like it so much. Filming is huge part of it for sure, but i don’t see myself riding only for stacking footage. But yeah filming definitely helps me to push the limits time to time, so it’s a good thing. But it shouldn’t be like you progress only when someone is hitting the rec button. it should be more!

R : what do you mean by it should be more ?

J : I mean if you rode only the camera and for stacking the footage, it probably tells you something about your attitude towards shredding. I think if I rode only for the camera i would’ve given up shredding years ago if filming was only reason why i did it.

R: yeah of course, anyway you have to practice a lot before getting any good filming indeed. Do all your snowboarder friends practice also skateboard?

J : hmm not all of them, but for sure most of them.

R : ok so what are they doing in summer time?! I mean the only one wich are not skateboarding

J : i guess fishing, playing disc golf and regular golf are the most popular hobbies?

R : Okay, it is a bit lame compared to skateboarding! You should teach them!

J : Yeah i agree, boring hobbies! But I guess i should learn how to skate myself first!

R : Oh don’t be that hard on yourself! What are your favorite’s spots for skateboarding and snowboarding? Where do you really want to go ?

J : i love to skate transitions, that’s for sure. But when it comes to snowboarding it’s really hard to decide because i like riding everything! I guess i’d like to go back to Folgefonna for next summer. I spent two weeks there this summer and found my heaven! Sunshine, slushy snow and perfectly shaped park line!

R : (Norway?)

J : yeah Norway, i really liked it there, but of course i love riding at my local ski resort as well. it’s always fun because it’s so close by and you can always find something interesting from there!

R : Ok you’re never been riding the Alps?

J : nah never! I’m not like super fond about the alps to be honest.. i don’t think i could enjoy riding parks there if i had to take a chair lift from bottom to top everything i ride through the park, which is only small part of the whole slope.

R : I know some resorts do have t-bars next to their park lines though!

J : But when that comes to powder.. That is what I would like to try at the alps!

R : Sure! You should definitely come over to try it. What is your best trick and what do you really want to learn ? I know best trick is hard to define…

J : Yeah it’s really difficult, but i think the latest “gnarly” trick i learned in Folgefonna was bs3 on a downbar and i was so stoked about being able to do it! Same thing with bs rodeo, which i finally learned as well!

R : BS 360 to 50-50?

J : Yep!

R: Nice, I like that!

J : I guess i would like to have hardway frontside 270s on lock.. they’ve always been my weak spot! i mean i can do them, but it’s not like i feel comfortable when i try.. i’d like to feel more comfortable with them!

R : What about your sponsors ? Did you get a better one for more boards?

J : i’m currently sponsored by dinosaurs will die, ashbury, howl, airblaster and ludicrous. I still pays for my boards! But we’ll see what happens in future..

R : I saw a trailer yesterday there is a new video coming soon?

J : Oh yeah, we’re making a snowboarding movie with BNGR Mob crew. we just released a trailer few days ago and the movie will have a premiere at Boardexpo (finnish snowboarding industry tradeshow) in early-november and week after in jyväskylä. afterwards we’ll put it online though!
The movie’s called collage, by the way!

R : Nice, so we where about to forget a really important info!

J : Exactly! I really liked those question about why i ride, what’s the difference between skating/shredding and that camera-related question… good ones!

L: Quel âge as-tu ?

J: 24 ans.

L: Où habites-tu ? Depuis combien de temps pratiques-tu le skate et le snowboard ? 

J: En ce moment j’habite à Jyväskylä, qui est à peu prêt à 3h de route au Nord d’Helsinki. Je ride depuis 1999 plus ou moins… donc ça fait 14 ans si je sais compter correctement (rire).

L: Comment définirais-tu les sensations que tu ressens durant la pratique de chacune de ces disciplines ?

J: Bien, je suppose je pourrais le décrire comme une sorte de thérapie pour moi. Quand je chausse ou quand je drop, c’est comme si je me vidais totalement l’esprit, tu sais que c’est la meilleur sensation, quand tu peux faire quelque chose que tu aimes, que tu as toujours aimé faire et pourtant tu éprouves toujours autant de plaisir à pratiquer après environ 15 ans!

L: Ouais, je connais le sentiment.

J: Ouais je sais que tu sais !

L: Écoutes-tu de la musique durant tes voyages et tes sessions? Si oui, quelle sorte de musique te motive le plus?

J: Si je vais shredder tout seul alors j’ai tendance à écouter ce qui me paraît le mieux sur le moment ! Ça ne me motive pas vraiment, mais ça remplit le silence s’il n’y a personne autour ! Mais si je ride avec quelqu’un, alors je préfère ne pas écouter de musique. Pour moi, tout dépend du type de musique et de mon humeur, ça peut aussi me déconcentrer. Je mets la musique en route et je vois si ça fonctionne. Ce n’est pas comme si j’y allais tout le temps avec les mêmes vieilles chansons.

L: Combien de fois par semaine pratiques-tu le snowboard/skateboard ? Penses-tu que ça t’aide dans la vie de tous les jours ?

J: J’essaye toujours d’aller rider 5 à 6 fois par semaine, mais je pense que je ne vais skater que 3 fois par semaine et ça ne m’aide vraiment pas dans la vie de tous les jours, c’est tout le contraire (rire). Durant l’hiver, je ne vois jamais mes amis, je ne fais rien d’autre à part du snowboard, ce qui est un peu ennuyeux. Mais quand je vois le soleil briller, je ne pense qu’à aller rider! Pendant l’été c’est le mieux, parce le lifestyle implique trop de choses autour, c’est plus qu’un simple hobby, ce que de temps en temps, le snowboard semble être (rire). Ok, c’est une sorte d’addiction, donc je pourrais me décrire comme un accro du shredd.

Joonas Eloranta full part from Our Roots from 1SEASON4REASONS on Vimeo.

L: Tu veux dire que le skateboard et le snowboard sont deux choses à part et que cela n’implique pas le même mode de vie ? Donc, dans un premier temps tu es un « Shredding addict » et dans un deuxième temps un schizophrène des saisons. 

J: (rire) Oui! C’est deux mondes très différents. Le skate c’est plus relax, plus «life-style-kind of-hobby» contrairement au snowboard où tu t’habilles pour aller rider, tu rentres à la maison pour te changer et la session est finie. Ce n’est pas aussi spontané que le skate. Je ne dis pas que c’est tout blanc tout noir, mais généralement quand on parle de skate c’est plus décontracté. Néanmoins, je prends plus de plaisir sur un snowboard que sur un skate.

L: À propos du snowboard, penses-tu que c’est parce que tu aimes tellement ça que tu es pris d’une déchirante envie d’aller rider ou aussi parce que tu sais que tu vas avoir de nouvelles videos après la session ? Est ce que la caméra te pousse à progresser de plus en plus ?

J: C’est parce que j’aime trop ça. La vidéo représente une grande part, bien sûr mais je ne ride pas uniquement pour entasser les séquences. Sinon, c’est clair que la caméra m’aide à me surpasser quand il le faut. Mais on ne devrait pas progresser seulement quand quelqu’un appuie sur le bouton REC, ça devrait être plus que ça!

L: Qu’est ce que tu veux dire par «ça devrait être plus que ça» ?

J: Je veux dire que si tu rides seulement pour la caméra, ça veut dire beaucoup sur ton attitude envers la discipline. Je pense que j’aurais abandonné il y a quelques années déjà si filmer était ma seule préoccupation.

L: Oui, bien sûr. De toute manière, tu dois pratiquer énormément avant de pouvoir avoir de bonnes vidéos.

J : En effet !

L: Est ce que tous tes amis snowboarders pratiquent le skateboard ?

J: Hmm non pas tous, mais une majorité oui !

L: Ok donc que font-ils pendant l’été ?

J: Les seuls qui ne font pas de skate, je pense de la pêche, du disc golf et golf normal sont les principaux hobbies.

L: (rire) Ok ça a l’air un peu pourri comparé au skate! Tu devrais leurs apprendre.

Mini Moment from roi peteri on Vimeo.

J: Ouais, je suis d’accord ! Mais je pense que je devrais d’abord apprendre à skater avant de leur apprendre!

L: Ne sois pas si dur avec toi même ! Quels sont tes spots favoris concernant le skate et le snowboard ? Où aimerais-tu vraiment aller ?

J: J’adore skater les minis rampes et les spines, mais quand on en vient au snowboard, c’est très difficile de décider, parce que j’aime rider tout type de choses ! Je pense que j’aimerais retourner à Folgefonna (Norvège) l’été prochain. J’y ai passé deux semaines l’été dernier, et j’y ai trouvé mon paradis ! Soleil, soupe (neige mouillée) et des lines de park construites parfaitement !

L: Chez toi ou un endroit que tu as particulièrement aimé durant tes voyages (Norvège) ?

J: Ouais, j’ai beaucoup aimé la Norvège, mais j’adore aussi rider ma station ! C’est toujours fun parce que c’est tout prêt et on peut toujours trouver quelque chose d’intéressant à faire !

L: Tu n’es jamais allé rider dans les Alpes?

J: Nah jamais! Pour être honnête, je suis pas super fan des Alpes… Je ne pense pas que je pourrais apprécier les parks si je dois prendre un télésiège du bas jusqu’en haut à chaque fois que je traverse le park qui est une petite partie de la piste. Je sais que quelques stations ont un tire-fesse pour le park. Mais si on en vient à la poudreuse… C’est ce qui m’attire le plus dans les Alpes et c’est ce que j’aimerais essayer si j’y vais!

L: Bien sûr tu devrais vraiment venir rider dans les Alpes !

J: Je sais et j’espère que j’irais un jour !

L: Quel est le meilleur trick que tu aies fait et quel trick tu aimerais vraiment apprendre. Je sais que le « meilleur » trick est dur à définir…

J: Yeah c’est super dur, mais je pense que le dernier « gnarly » trick que j’ai appris a Folgefonna était Backside 360 to 50-50 sur un rail en descente, j’étais super scotché de pouvoir le faire ! La même chose avec le backside rodeo que j’ai finalement appris aussi !

L: Yeah nice !!

J: J’aimerais apprendre définitivement le frontside 270 boardslide, ça a toujours été mon point faible.

J : Je veux dire par là, que je peux les faire mais je suis pas à l’aise sur ces tricks, j’aimerais que ça coule de source !

L: Et à propos du flip, front et back ?

J: Bon je ne suis pas non plus super à l’aise, mais ça devrait venir l’hiver prochain !

L: Ok ! Dernière question à propos de l’hiver dernier et je pense que ce sera fini ! (On y est presque).

J: (rire) D’accord.

L: Quels sont tes sponsors ? Est ce que tu en as un nouveau pour plus de boards ? 

J: Yes, j’espère en avoir un meilleur ! Je suis actuellement sponsorisé par Dinosaurs will die, Ashbury, Howl, Airblaster, Ludicrous. Et je dois toujours payer pour mes planches, mais on verra ce qui se passe prochainement…

L: Shit! Il faut faire des contests ! Et au passage j’ai vu un trailer hier, il y a une nouvelle vidéo sur le point de sortir ?

J: Oh ! Ouais, on fait un nouveau film de snowboard avec le BNGR Mob Crew, on a réalisé un trailer il y a quelques jours et le film sortira en avant première à la Boardexpo finlandaise au début Novembre et une semaine après à Jyväskylä, après quoi on la mettra en ligne ! Le Film s’appelle Collage au passage.

L: (rire) Nice! On était sur le point d’oublier une des infos les plus importantes !

J: Exactement ! Mais c’est réparé maintenant !

L: J’ai apprécié faire cette petite interview ! Merci à toi !

J : J’ai beaucoup aimé les questions à propos des raisons qui me poussent à aller rider, quelles sont les différences entre skater/shredder et celle à propos de la caméra. C’était des bonnes questions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *